Arrivé à 13h00 aux cours de justice de Mons accompagné de deux amis, Bernard Wesphael est allé se présenter à l'accueil avant d'aller s'installer sur un banc public dans la salle des pas perdus. Il s'est ensuite entretenu de longues minutes avec son avocat, Me Jean-Philippe Mayence. Il a déclaré laconiquement qu'il affichait un état d'esprit positif. A 14h10, l'ancien député wallon est allé s'asseoir dans le box des accusés alors que les parties civiles (la s?ur, la tante et l'ex-mari de Véronique Pirotton) s'étaient installés dans la salle. Il s'est présenté brièvement à la cour avant de laisser la parole aux avocats. Bernard Wesphael a été renvoyé devant la cour d'assises du Hainaut pour le meurtre de son épouse Véronique Pirotton, retrouvée morte dans la chambre d'hôtel que le couple occupait à Ostende le 30 octobre 2013. Il a été libéré sous caution en août 2014. (Belga)

Arrivé à 13h00 aux cours de justice de Mons accompagné de deux amis, Bernard Wesphael est allé se présenter à l'accueil avant d'aller s'installer sur un banc public dans la salle des pas perdus. Il s'est ensuite entretenu de longues minutes avec son avocat, Me Jean-Philippe Mayence. Il a déclaré laconiquement qu'il affichait un état d'esprit positif. A 14h10, l'ancien député wallon est allé s'asseoir dans le box des accusés alors que les parties civiles (la s?ur, la tante et l'ex-mari de Véronique Pirotton) s'étaient installés dans la salle. Il s'est présenté brièvement à la cour avant de laisser la parole aux avocats. Bernard Wesphael a été renvoyé devant la cour d'assises du Hainaut pour le meurtre de son épouse Véronique Pirotton, retrouvée morte dans la chambre d'hôtel que le couple occupait à Ostende le 30 octobre 2013. Il a été libéré sous caution en août 2014. (Belga)