"Nous avions travaillé tant avec le secteur qu'avec les autres ministres de la Culture et, au moment du comité de concertation (vendredi), j'ai appris que le ministre (flamand) de la Culture (Jan) Jambon, qui siège au Codeco où je ne suis pas, a décidé de postposer la relance pour l'été. C'est ce qui s'est passé !", a-t-elle affirmé dimanche sur le plateau de RTL-TVi. "Pendant la réunion du Codeco, le ministre Jambon a décidé de postposer la réouverture pour l'été", a-t-elle martelé, s'estimant "minorisée". Selon elle, "le plan qui était sur la table était la solution à la crise d'aujourd'hui. (..) La solution qui est sortie est celle que la majorité des personnes qui étaient autour de la table a voulu faire sortir." Mme Linard a réitéré son intention de ne pas priver de subventions les lieux culturels qui ouvriraient avant la date du 8 mai. Le mouvement Still Standing for Culture, qui rassemble des acteurs culturels de Bruxelles et de Wallonie, avait confirmé à l'issue du Codeco maintenir sa programmation culturelle dite "de reprise" entre le 30 avril et le 8 mai. "L'été est maintenant la perspective", a indiqué dimanche Jan Jambon sur le plateau de l'émission 'De zevende dag' sur la VRT. "Les décisions que le comité de concertation a prises vendredi dernier en ce qui concerne les mois de mai et juin ne changeront plus." Le secteur culturel avait déposé en début de semaine sur la table du gouvernement fédéral et du commissaire corona un plan progressif de déconfinement tenant compte de l'évolution de la situation sanitaire du pays. Ce plan proposait notamment d'autoriser à compter du 8 mai des événements rassemblant 200 personnes en extérieur, et 100 personnes en intérieur. Il avait reçu publiquement le soutien de Mme Linard et de son homologue flamand Jan Jambon. Ce plan n'a toutefois pas été retenu par le comité de concertation, qui a confirmé la mise en place du "plan plein air" à partir du 8 mai. Celui-ci ne prévoit que des activités en extérieur jusqu'à 50 personnes. Au mois de juin, à une date indéterminée, les activités en extérieur seront possibles jusqu'à 200 personnes. Pour les activités en intérieur, l'occupation maximale de la salle sera de 75% du CIRM (Covid Infrastructure Risk Model), avec un plafond de 200 personnes. (Belga)

"Nous avions travaillé tant avec le secteur qu'avec les autres ministres de la Culture et, au moment du comité de concertation (vendredi), j'ai appris que le ministre (flamand) de la Culture (Jan) Jambon, qui siège au Codeco où je ne suis pas, a décidé de postposer la relance pour l'été. C'est ce qui s'est passé !", a-t-elle affirmé dimanche sur le plateau de RTL-TVi. "Pendant la réunion du Codeco, le ministre Jambon a décidé de postposer la réouverture pour l'été", a-t-elle martelé, s'estimant "minorisée". Selon elle, "le plan qui était sur la table était la solution à la crise d'aujourd'hui. (..) La solution qui est sortie est celle que la majorité des personnes qui étaient autour de la table a voulu faire sortir." Mme Linard a réitéré son intention de ne pas priver de subventions les lieux culturels qui ouvriraient avant la date du 8 mai. Le mouvement Still Standing for Culture, qui rassemble des acteurs culturels de Bruxelles et de Wallonie, avait confirmé à l'issue du Codeco maintenir sa programmation culturelle dite "de reprise" entre le 30 avril et le 8 mai. "L'été est maintenant la perspective", a indiqué dimanche Jan Jambon sur le plateau de l'émission 'De zevende dag' sur la VRT. "Les décisions que le comité de concertation a prises vendredi dernier en ce qui concerne les mois de mai et juin ne changeront plus." Le secteur culturel avait déposé en début de semaine sur la table du gouvernement fédéral et du commissaire corona un plan progressif de déconfinement tenant compte de l'évolution de la situation sanitaire du pays. Ce plan proposait notamment d'autoriser à compter du 8 mai des événements rassemblant 200 personnes en extérieur, et 100 personnes en intérieur. Il avait reçu publiquement le soutien de Mme Linard et de son homologue flamand Jan Jambon. Ce plan n'a toutefois pas été retenu par le comité de concertation, qui a confirmé la mise en place du "plan plein air" à partir du 8 mai. Celui-ci ne prévoit que des activités en extérieur jusqu'à 50 personnes. Au mois de juin, à une date indéterminée, les activités en extérieur seront possibles jusqu'à 200 personnes. Pour les activités en intérieur, l'occupation maximale de la salle sera de 75% du CIRM (Covid Infrastructure Risk Model), avec un plafond de 200 personnes. (Belga)