Dans l'enseignement supérieur, les cours à distance sont actuellement la norme et un maximum de 10% de la capacité des campus peut être utilisée, en raison des mesures sanitaires visant à ralentir la propagation du Covid-19. "Je pense que nous devrions pouvoir dire que nous pourrons nous revoir sur les campus durant cette année académique", a-t-il indiqué, évoquant la rentrée après les vacances de Pâques. "C'est ce que nous visons", a-t-il affirmé jeudi, en réponse à une question parlementaire du député CD&V Brecht Warnez. Ben Weyts a ajouté avoir déjà testé l'idée auprès de virologues, qui se seraient montrés réticents à répondre. Le ministre a également dit réfléchir à la mise en place de "bulles de kot". "Les mesures actuelles sont plutôt basées sur le ménage traditionnel. On a peu tenu compte des étudiants en kot ou des adolescents en internat. Nous savons que le coronavirus a un fort impact psychologique, notamment en raison de l'isolement et de la solitude. C'est pourquoi nous aimerions adapter les règles pour les étudiants et pouvoir leur offrir une perspective positive." (Belga)

Dans l'enseignement supérieur, les cours à distance sont actuellement la norme et un maximum de 10% de la capacité des campus peut être utilisée, en raison des mesures sanitaires visant à ralentir la propagation du Covid-19. "Je pense que nous devrions pouvoir dire que nous pourrons nous revoir sur les campus durant cette année académique", a-t-il indiqué, évoquant la rentrée après les vacances de Pâques. "C'est ce que nous visons", a-t-il affirmé jeudi, en réponse à une question parlementaire du député CD&V Brecht Warnez. Ben Weyts a ajouté avoir déjà testé l'idée auprès de virologues, qui se seraient montrés réticents à répondre. Le ministre a également dit réfléchir à la mise en place de "bulles de kot". "Les mesures actuelles sont plutôt basées sur le ménage traditionnel. On a peu tenu compte des étudiants en kot ou des adolescents en internat. Nous savons que le coronavirus a un fort impact psychologique, notamment en raison de l'isolement et de la solitude. C'est pourquoi nous aimerions adapter les règles pour les étudiants et pouvoir leur offrir une perspective positive." (Belga)