"Je souhaite que le dialogue reprenne entre toutes les parties. Il faut, dans l'intérêt de tous, permettre aux aéroports de rester opérationnels", a-t-elle indiqué dans un bref communiqué. La Guilde belge des contrôleurs aériens (BGATC) a appelé mardi ses membres à se porter malades, pour contester l'accord conclu en commission paritaire pour mettre fin à un conflit social qui couvait depuis mi-mars. Ce mouvement a eu pour conséquence l'interdiction de décoller pour tous les avions, dès 17h00, à Brussels Airport et à l'aéroport de Charleroi. (Belga)

"Je souhaite que le dialogue reprenne entre toutes les parties. Il faut, dans l'intérêt de tous, permettre aux aéroports de rester opérationnels", a-t-elle indiqué dans un bref communiqué. La Guilde belge des contrôleurs aériens (BGATC) a appelé mardi ses membres à se porter malades, pour contester l'accord conclu en commission paritaire pour mettre fin à un conflit social qui couvait depuis mi-mars. Ce mouvement a eu pour conséquence l'interdiction de décoller pour tous les avions, dès 17h00, à Brussels Airport et à l'aéroport de Charleroi. (Belga)