Au lieu de saisir l'offre de l'OSCE de servir de médiateur entre le gouvernement et les dissidents, "la réponse des autorités biélorusses a été de cibler systématiquement ceux qui s'engageraient dans le dialogue et de poursuivre sa répression violente contre les manifestants pacifiques, y compris les femmes et les jeunes", ont déclaré les 17 membres de l'OSCE. (Belga)

Au lieu de saisir l'offre de l'OSCE de servir de médiateur entre le gouvernement et les dissidents, "la réponse des autorités biélorusses a été de cibler systématiquement ceux qui s'engageraient dans le dialogue et de poursuivre sa répression violente contre les manifestants pacifiques, y compris les femmes et les jeunes", ont déclaré les 17 membres de l'OSCE. (Belga)