"Ils sont venus, je les ai virés, il y a des choses qu'on ne pardonne pas", a déclaré Jules Frutos après le concert de Sting en hommage aux 90 personnes tuées. Le chanteur du groupe américain, Jesse Hughes, l'un des deux membres refoulés, avait estimé que l'attaque avait été préparée de l'intérieur de la salle et exprimé des soupçons à l'encontre des vigiles. (Belga)

"Ils sont venus, je les ai virés, il y a des choses qu'on ne pardonne pas", a déclaré Jules Frutos après le concert de Sting en hommage aux 90 personnes tuées. Le chanteur du groupe américain, Jesse Hughes, l'un des deux membres refoulés, avait estimé que l'attaque avait été préparée de l'intérieur de la salle et exprimé des soupçons à l'encontre des vigiles. (Belga)