Renseignements pris auprès du Palais, l'audience s'inscrit dans une série d'entretiens que le nouveau roi aura avec les présidents de partis. Au début d'un règne, il est normal que le roi reçoive les présidents des différents partis qui sont des interlocuteurs importants pour le chef de l'Etat, a expliqué le porte-parole du Palais.

Ces audiences ont commencé le 11 septembre avec le président du CD&V, Wouter Beke, et se sont poursuivies avec les co-présidents d'Ecolo, Emily Hoyos et Olivier Deleuze, et le président du sp.a, Bruno Tobback.

Renseignements pris auprès du Palais, l'audience s'inscrit dans une série d'entretiens que le nouveau roi aura avec les présidents de partis. Au début d'un règne, il est normal que le roi reçoive les présidents des différents partis qui sont des interlocuteurs importants pour le chef de l'Etat, a expliqué le porte-parole du Palais. Ces audiences ont commencé le 11 septembre avec le président du CD&V, Wouter Beke, et se sont poursuivies avec les co-présidents d'Ecolo, Emily Hoyos et Olivier Deleuze, et le président du sp.a, Bruno Tobback.