L'augmentation de l'aide avancée par l'OCDE résulte en grande partie, selon l'organisation, de la hausse substantielle de l'aide consacrée à l'accueil des réfugiés dans les pays industrialisés en 2015, passant de 6,6 à 12 milliards de dollars en un an. Cette imputation des frais d'accueil des réfugiés sur l'aide publique au développement est "abusive", selon le CNCD. Pour l'organisation, l'augmentation de 6,9% de l'APD au niveau mondial est peu crédible. "Il s'agit d'artifice comptable, l'APD mondiale stagne en réalité à 0,30% du revenu national brut (RNB), et diminue même en termes absolus de 137,2 milliards de dollars en 2014 à 131,6 milliards en 2015." Au niveau belge, l'APD est passée de 0,46% du RNB en 2014 à 0,42% l'an passé, toujours bien en-deçà de l'objectif fixé par les Nations Unies à 0,7% du RNB. (Belga)