Selon le ministère russe de la Défense cité par la presse, "les pilotes israéliens, en se couvrant avec l'avion russe, l'ont placé sous le feu de la défense antiaérienne syrienne". "Nous considérons hostiles ces provocations de la part d'Israël" et "nous nous réservons le droit de répondre de manière adéquate", avait-il averti. L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué que ses appareils avaient attaqué une installation de l'armée syrienne d'où des systèmes entrant dans la fabrication d'armes de précision étaient en passe d'être livrés au mouvement chiite libanais Hezbollah pour le compte de l'Iran. Des navires russes croisant en Méditerrannée ont localisé mardi des débris de l'avion abattu, ainsi que des restes humains, a encore fait savoir le ministère russe de la Défense. Ces fragments ont été trouvés en mer à quelque 27 km à l'ouest de la cité côtière de Banias (Syrie), selon Interfax. (Belga)

Selon le ministère russe de la Défense cité par la presse, "les pilotes israéliens, en se couvrant avec l'avion russe, l'ont placé sous le feu de la défense antiaérienne syrienne". "Nous considérons hostiles ces provocations de la part d'Israël" et "nous nous réservons le droit de répondre de manière adéquate", avait-il averti. L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué que ses appareils avaient attaqué une installation de l'armée syrienne d'où des systèmes entrant dans la fabrication d'armes de précision étaient en passe d'être livrés au mouvement chiite libanais Hezbollah pour le compte de l'Iran. Des navires russes croisant en Méditerrannée ont localisé mardi des débris de l'avion abattu, ainsi que des restes humains, a encore fait savoir le ministère russe de la Défense. Ces fragments ont été trouvés en mer à quelque 27 km à l'ouest de la cité côtière de Banias (Syrie), selon Interfax. (Belga)