Cette réunion d'experts internationaux et de pays pour le climat, sous l'égide de l'ONU, a été l'objet de discussions au comité de concertation Etat/ Régions, au cours desquelles la Flandr...

Cette réunion d'experts internationaux et de pays pour le climat, sous l'égide de l'ONU, a été l'objet de discussions au comité de concertation Etat/ Régions, au cours desquelles la Flandre s'est montrée réticente, pour des raisons budgétaires (120 millions d'euros), à l'inverse de Bruxelles et du fédéral. Interrogé par la députée Diana Nikolic (MR), le ministre wallon du Climat, Jean-Luc Crucke (MR), a jeté tout son poids dans la bataille : " Le budget wallon, c'est 13 à 14 milliards d'euros, il faut relativiser. La Commission européenne peut participer à la COP 26 et le privé, plus que jamais, est demandeur. Je ne demande pas à certains d'être ambitieux pour le plaisir de l'être, simplement d'être clairvoyants, d'oser, de risquer et de vouloir gagner. Je me demande comment cette Flandre finira si elle n'ose pas, si elle est timorée, si elle ne voit systématiquement que le mal alors que le bien est à côté de chez nous. " M. La.