Alors inquiets du virage à gauche qu'impose au Rassemblement wallon son président Paul-Henry Gendebien, François Perin, Jean Gol et Etienne Knoops, tous trois ministres RW, se cherchent des alliés. Le président du PSC, Charles-Ferdinand Nothomb, aussi. Ils négocient une recomposition du paysage politique francophone à travers la fondation d'une grande force centriste avec les sociaux chrétiens.

La gauche et les plus cléricaux du très belgicain PSC refuseront l'arrivée de ces régionalistes de centre-droit et plutôt laïcs. Ceux-ci, du coup, s'en iront fonder avec les libéraux le PRLW, ancêtre du PRL puis du MR. Le détail de l'opération (et de toutes les autres) est à (re)lire dans François Perin. Biographie, paru en 2015 aux éditions Le Cri.