Plus de 35.000 personnes, selon les organisateurs (la police n'a pas communiqué de chiffres), se sont réunies dans le centre-ville de La Haye, avant de se rendre en cortège devant le Parlement et sous les fenêtres du bureau du Premier ministre, Mark Rutte. Dans le cortège, où figuraient de nombreux jeunes, florissaient des pancartes, banderoles et draps colorés, exhortant le gouvernement néerlandais et d'autres dirigeants mondiaux à prendre davantage de mesures contre le réchauffement climatique. "Changement de système, pas de climat", "Tous les adolescents disent non à plus de CO2", "Salutations depuis Utrecht-sur-mer" - Utrecht étant une ville du centre du pays -, pouvait-on lire. Les Pays-Bas sont particulièrement vulnérables aux conséquences du changement climatique, une partie du pays se trouvant en dessous du niveau de la mer. "Je crois qu'on est en train de foutre en l'air la planète, pour dire les choses", a lancé Yara Korvr, étudiante. "Il faut dire stop. Nous devons davantage prendre soin de la terre, et moins prendre soin des gens et de notre économie", a-t-elle poursuivi auprès de l'AFP. "Il y a dix ans, lorsque j'interrogeais mes élèves sur le changement climatique, quasiment personne ne pensait que cela se produirait", a affirmé Jos Hendriks, professeur de physique-chimie. "Maintenant, on voit que tout le monde réalise que c'est en train de se produire". Le Premier ministre libéral a indiqué avoir "bien reçu le message". "Le gouvernement a un plan avec des mesures très ambitieuses pour lutter contre le réchauffement climatique", a déclaré Mark Rutte lors d'une conférence de presse hebdomadaire. "Nous n'en avons pas fait assez par le passé mais aujourd'hui nous sommes déterminés à oeuvrer pour le climat", a-t-il poursuivi, glissant toutefois qu'il était aussi important pour les jeunes manifestants de "finir leur scolarité". Dans une procédure historique intentée par une ONG, la justice néerlandaise a ordonné en appel en octobre à l'Etat de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 25% d'ici 2020. (Belga)