Jusqu'à avril, les voitures doivent rester sur les autoroutes pendant la journée, durant les week-ends, interdites de suivre leur GPS vers des routes alternatives pour éviter les embouteillages. Seuls ceux qui doivent quitter l'autoroute pour se rendre vers une habitation, un hôtel ou une entreprise proche sont autorisés à le faire. Le gouvernement du Tyrol avait déjà imposé des interdictions similaires durant la saison des randonnées, entre juin et septembre. La police avait renvoyé vers les grands axes des milliers de voitures qui étaient passées outre. "Des interdictions sur certaines routes sont aussi nécessaires en hiver, à cause du trafic intense sur des routes alternatives lié à l'utilisation de systèmes de navigation sophistiqués", a expliqué durant la semaine le gouverneur du Tyrol, Guenther Platter. Ces interdictions ont créé des tensions avec les régions allemandes et italiennes limitrophes. Logé entre ces deux pays, le Tyrol est une zone de transit clé entre le nord et le sud de l'Europe. (Belga)

Jusqu'à avril, les voitures doivent rester sur les autoroutes pendant la journée, durant les week-ends, interdites de suivre leur GPS vers des routes alternatives pour éviter les embouteillages. Seuls ceux qui doivent quitter l'autoroute pour se rendre vers une habitation, un hôtel ou une entreprise proche sont autorisés à le faire. Le gouvernement du Tyrol avait déjà imposé des interdictions similaires durant la saison des randonnées, entre juin et septembre. La police avait renvoyé vers les grands axes des milliers de voitures qui étaient passées outre. "Des interdictions sur certaines routes sont aussi nécessaires en hiver, à cause du trafic intense sur des routes alternatives lié à l'utilisation de systèmes de navigation sophistiqués", a expliqué durant la semaine le gouverneur du Tyrol, Guenther Platter. Ces interdictions ont créé des tensions avec les régions allemandes et italiennes limitrophes. Logé entre ces deux pays, le Tyrol est une zone de transit clé entre le nord et le sud de l'Europe. (Belga)