L'agresseur a été placé en détention et la police a indiqué qu'il n'y avait pas d'autre menace à craindre. Dans une déclaration suivant les faits, citée par les médias, l'Australian National University (ANU) a indiqué ne pas connaître le motif de cette agression. La vice-chancelière adjointe de l'université, Marnie Hughes-Warrington, n'était pas en mesure de communiquer sur la sévérité des blessures des victimes, ni des circonstances de l'incident, qui est qualifié d'attaque "au hasard" par les médias australiens. (Belga)

L'agresseur a été placé en détention et la police a indiqué qu'il n'y avait pas d'autre menace à craindre. Dans une déclaration suivant les faits, citée par les médias, l'Australian National University (ANU) a indiqué ne pas connaître le motif de cette agression. La vice-chancelière adjointe de l'université, Marnie Hughes-Warrington, n'était pas en mesure de communiquer sur la sévérité des blessures des victimes, ni des circonstances de l'incident, qui est qualifié d'attaque "au hasard" par les médias australiens. (Belga)