La tempête, classée en catégorie quatre sur une échelle allant jusqu'à cinq, et ses rafales atteignant les 270 km/h ont touché terre vers midi (03H00 en Belgique) dans l'Etat du Queensland, près de la ville de Bowen. Les autorités avaient initialement redouté l'arrivée du cyclone à l'aube, au moment de la marée haute, ce qui présentait un risque très fort d'inondations et de vagues submersives. Mais la progression de Debbie a ralenti durant la nuit. "Nous nous préparons à une longue et dure journée", a déclaré la Première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, qui a mis en garde contre le risque de dégats d'infrastructures et de coupures de courant. "L'intensité des vents va aller crescendo. Tout le monde est terré", a-t-elle ajouté. Au large, l'archipel des îles Whitsundays était le premier touché par le cyclone. Chris O'Brien, des services de pompiers du Queensland, a indiqué que des premières informations relatant des dégâts lui parvenaient. "On nous informe que des toits commencent à se lever ici et là, y compris dans certains de nos bâtiments aux Whitsundays", a-t-il dit. Les autorités avaient dit aux habitants de se préparer à la plus forte tempête depuis le cyclone Yasi en 2011, qui avait détruit des maisons du nord du Queensland et des récoltes. A ce stade, 3.500 personnes ont été évacuées des villes de Home Hill et Proserpine, à une centaine de km au sud de la ville touristique de Townsville, un point de départ d'excursions sur la Grande barrière de corail. Environ 2.000 autres résidant sur la zone côtière centrale de Bowen ont également été évacuées. (Belga)

La tempête, classée en catégorie quatre sur une échelle allant jusqu'à cinq, et ses rafales atteignant les 270 km/h ont touché terre vers midi (03H00 en Belgique) dans l'Etat du Queensland, près de la ville de Bowen. Les autorités avaient initialement redouté l'arrivée du cyclone à l'aube, au moment de la marée haute, ce qui présentait un risque très fort d'inondations et de vagues submersives. Mais la progression de Debbie a ralenti durant la nuit. "Nous nous préparons à une longue et dure journée", a déclaré la Première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, qui a mis en garde contre le risque de dégats d'infrastructures et de coupures de courant. "L'intensité des vents va aller crescendo. Tout le monde est terré", a-t-elle ajouté. Au large, l'archipel des îles Whitsundays était le premier touché par le cyclone. Chris O'Brien, des services de pompiers du Queensland, a indiqué que des premières informations relatant des dégâts lui parvenaient. "On nous informe que des toits commencent à se lever ici et là, y compris dans certains de nos bâtiments aux Whitsundays", a-t-il dit. Les autorités avaient dit aux habitants de se préparer à la plus forte tempête depuis le cyclone Yasi en 2011, qui avait détruit des maisons du nord du Queensland et des récoltes. A ce stade, 3.500 personnes ont été évacuées des villes de Home Hill et Proserpine, à une centaine de km au sud de la ville touristique de Townsville, un point de départ d'excursions sur la Grande barrière de corail. Environ 2.000 autres résidant sur la zone côtière centrale de Bowen ont également été évacuées. (Belga)