Depuis le 20 novembre, le télétravail au rythme de 4 jours par semaine est obligatoire pour tout travailleur dont l'emploi s'y prête. Les services fédéraux d'inspection sociale sont chargés de vérifier si la mesure est bien respectée. Si aucune infraction à l'obligation de télétravail n'a été constatée, 16 avertissements ont été envoyés ainsi qu'un Pro Justicia pour non-respect des mesures de prévention covid (distanciation sociale, hygiène des mains, etc.). Depuis le 17 décembre 2020, 45.181 employeurs ont été contrôlés sur le respect du télétravail. Parmi ceux-ci, 3.252 employeurs étaient en infraction (7,2 %). Cela a conduit à la rédaction de 2.903 avertissements, 130 délais de régularisation, 6 mises à l'arrêt et 161 Pro Justicia. Au cours de la période du 2 novembre 2020 au 28 novembre 2021, 60.524 employeurs ont été contrôlés pour vérifier le respect des mesures de prévention Covid. 13.020 employeurs étaient en infraction (21,5 %). Cela a conduit à l'émission de 12.173 avertissements, 478 délais de régularisation, 121 mises à l'arrêt et à la rédaction de 739 Pro Justicia. "Si les bons résultats des inspections de la première semaine de novembre se confirment, nous en déduisons que tant les travailleurs que les employeurs témoignent d'un engagement fort pour respecter des décisions qui ne sont pas toujours faciles. Je tenais à les en remercier", conclut Pierre-Yves Dermagne. Lors du comité de concertation vendredi dernier, il a été décidé de prolonger d'une semaine l'obligation de télétravail 4 jours par semaine. Cette obligation passera à trois jours par semaine à partir du 20 décembre, au lieu du 13 décembre comme décidé initialement. (Belga)

Depuis le 20 novembre, le télétravail au rythme de 4 jours par semaine est obligatoire pour tout travailleur dont l'emploi s'y prête. Les services fédéraux d'inspection sociale sont chargés de vérifier si la mesure est bien respectée. Si aucune infraction à l'obligation de télétravail n'a été constatée, 16 avertissements ont été envoyés ainsi qu'un Pro Justicia pour non-respect des mesures de prévention covid (distanciation sociale, hygiène des mains, etc.). Depuis le 17 décembre 2020, 45.181 employeurs ont été contrôlés sur le respect du télétravail. Parmi ceux-ci, 3.252 employeurs étaient en infraction (7,2 %). Cela a conduit à la rédaction de 2.903 avertissements, 130 délais de régularisation, 6 mises à l'arrêt et 161 Pro Justicia. Au cours de la période du 2 novembre 2020 au 28 novembre 2021, 60.524 employeurs ont été contrôlés pour vérifier le respect des mesures de prévention Covid. 13.020 employeurs étaient en infraction (21,5 %). Cela a conduit à l'émission de 12.173 avertissements, 478 délais de régularisation, 121 mises à l'arrêt et à la rédaction de 739 Pro Justicia. "Si les bons résultats des inspections de la première semaine de novembre se confirment, nous en déduisons que tant les travailleurs que les employeurs témoignent d'un engagement fort pour respecter des décisions qui ne sont pas toujours faciles. Je tenais à les en remercier", conclut Pierre-Yves Dermagne. Lors du comité de concertation vendredi dernier, il a été décidé de prolonger d'une semaine l'obligation de télétravail 4 jours par semaine. Cette obligation passera à trois jours par semaine à partir du 20 décembre, au lieu du 13 décembre comme décidé initialement. (Belga)