Ainsi celui en date du 25 novembre 2011, qui relate l'audition, en commission spéciale " chargée d'examiner les circonstances qui ont contraint au démantèlement de la banque Dexia ", d'Axel Miller. Directeur général de Dexia entre 2006 et 2008, il est, depuis, devenu directeur de cabinet de Georges-Louis Bouchez, le président du MR. Marie...

Ainsi celui en date du 25 novembre 2011, qui relate l'audition, en commission spéciale " chargée d'examiner les circonstances qui ont contraint au démantèlement de la banque Dexia ", d'Axel Miller. Directeur général de Dexia entre 2006 et 2008, il est, depuis, devenu directeur de cabinet de Georges-Louis Bouchez, le président du MR. Marie-Christine Marghem, actuelle ministre MR de l'Energie, est alors présidente de la commission. A ce poste, elle ne ménage pas son invité quand elle le questionne, notamment à propos de l'une de ses déclarations : - C'est bien ce que vous avez dit ? - Je n'aime pas quand on me fait dire oui ou non tellement rapidement, répond Axel Miller. Un peu plus tard, elle revient sur une phrase prononcée par Pierre Mariani, successeur d'Axel Miller, à propos de ce dernier. - Madame la présidente, si vous me le permettez, je ne veux pas être grossier mais je pense qu'il faut travailler sur faits, sur procès-verbaux, sur documents. [...] Interrogez-le sur ce qui le concerne, interrogez-moi sur ce qui me concerne mais je ne vais pas avoir un dialogue avec Pierre Mariani par personne interposée, cela n'a pas de sens. - Monsieur Miller, je vous comprends. Je fais ceci d'une façon parfaitement factuelle. Je lis des choses, je les confronte. Je comprends que ce soit désagréable et que vous n'ayez pas envie mais le but est d'avoir des réponses et je ne suis pas là pour vous frustrer délibérément. Je cherche à comprendre. Plus tard encore : Si tout le monde a fait correctement son travail, c'est la faute à " pas de chance " alors ? demande Marie-Christine Marghem. Axel Miller : Quelle est votre question, madame ? Tous deux se croisent désormais au siège du MR.