Les protestataires s'en sont pris dès vendredi après-midi aux vitrines des magasins de Port-au-Prince, ont incendié des voitures et des pneus et des coups de feu ont été entendus. Les villes de Cayes, Jérémie, le Cap-Haïtien ou Jacmel se sont également embrasées et les aéroports du pays ont été fermés. Dans la foulée, le gouvernement a annoncé qu'il renonçait provisoirement à une hausse de 50% des prix des produits pétroliers. "Nous condamnons les violences et le vandalisme", a déclaré sur Twitter le Premier ministre Jack Guy Lafontant. Haïti est considéré comme le pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest. L'Etat des Caraïbes est dépendant des aides étrangères et est meurtri par la corruption et les violences. (Belga)

Les protestataires s'en sont pris dès vendredi après-midi aux vitrines des magasins de Port-au-Prince, ont incendié des voitures et des pneus et des coups de feu ont été entendus. Les villes de Cayes, Jérémie, le Cap-Haïtien ou Jacmel se sont également embrasées et les aéroports du pays ont été fermés. Dans la foulée, le gouvernement a annoncé qu'il renonçait provisoirement à une hausse de 50% des prix des produits pétroliers. "Nous condamnons les violences et le vandalisme", a déclaré sur Twitter le Premier ministre Jack Guy Lafontant. Haïti est considéré comme le pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest. L'Etat des Caraïbes est dépendant des aides étrangères et est meurtri par la corruption et les violences. (Belga)