L'explosion, dont les causes sont encore inconnues, s'est produite dans un dépôt de feux d'artifice et de poudre pyrotechnique de l'entreprise familiale Costa, connue en Italie, à Barcellona Pozzo di Gotto, dans le département de Messine (Sicile) dans le sud de l'Italie. Deux hommes d'une entreprise extérieure qui effectuaient des travaux de manutention et la femme du propriétaire de la fabrique, âgée de 71 ans, sont décédés, apparemment sur le coup, dans l'accident. Par ailleurs, l'explosion a fait quatre blessés dont le fils du propriétaire Antonio Costa, conduit à l'hôpital de Palerme compte tenu de la gravité de ses blessures et un ouvrier, sorti des décombres par les pompiers. L'un des blessés, dont l'identité n'a pas été communiquée, a succombé à ses blessures. Un autre ouvrier, porté disparu, est toujours recherché à l'intérieur du site. Le parquet local a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'explosion qui s'est produite vers 16H45. Selon les premiers éléments recueillis par les carabiniers, il y aurait eu deux explosions sur le site de la fabrique à Femminamorta, au moment où des ouvriers de l'entreprise extérieure effectuaient des travaux de soudure. Au Nouvel An, dans toute l'Italie et particulièrement dans le sud, il est de tradition de tirer toutes sortes de pétards et de feux d'artifice, avec pour objectif de faire le plus de bruit possible pour chasser les esprits malins. Des explosions se produisent régulièrement chez les fabriquants de feux d'artifice, et chaque année plusieurs personnes trouvent la mort dans ce type d'incidents. C'est en Italie qu'ont été conçues en 1540 les premières fusées colorées avec la découverte que certains sels minéraux produisent des effets de couleur une fois enflammés. Les feux d'artifice sont ensuite devenus populaires dans toute l'Europe. (Belga)

L'explosion, dont les causes sont encore inconnues, s'est produite dans un dépôt de feux d'artifice et de poudre pyrotechnique de l'entreprise familiale Costa, connue en Italie, à Barcellona Pozzo di Gotto, dans le département de Messine (Sicile) dans le sud de l'Italie. Deux hommes d'une entreprise extérieure qui effectuaient des travaux de manutention et la femme du propriétaire de la fabrique, âgée de 71 ans, sont décédés, apparemment sur le coup, dans l'accident. Par ailleurs, l'explosion a fait quatre blessés dont le fils du propriétaire Antonio Costa, conduit à l'hôpital de Palerme compte tenu de la gravité de ses blessures et un ouvrier, sorti des décombres par les pompiers. L'un des blessés, dont l'identité n'a pas été communiquée, a succombé à ses blessures. Un autre ouvrier, porté disparu, est toujours recherché à l'intérieur du site. Le parquet local a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'explosion qui s'est produite vers 16H45. Selon les premiers éléments recueillis par les carabiniers, il y aurait eu deux explosions sur le site de la fabrique à Femminamorta, au moment où des ouvriers de l'entreprise extérieure effectuaient des travaux de soudure. Au Nouvel An, dans toute l'Italie et particulièrement dans le sud, il est de tradition de tirer toutes sortes de pétards et de feux d'artifice, avec pour objectif de faire le plus de bruit possible pour chasser les esprits malins. Des explosions se produisent régulièrement chez les fabriquants de feux d'artifice, et chaque année plusieurs personnes trouvent la mort dans ce type d'incidents. C'est en Italie qu'ont été conçues en 1540 les premières fusées colorées avec la découverte que certains sels minéraux produisent des effets de couleur une fois enflammés. Les feux d'artifice sont ensuite devenus populaires dans toute l'Europe. (Belga)