Les autorités françaises ont fait savoir que 26 Français ont été blessés, dont 11 grièvement, dans ces attentats. Selon le journal espagnol La Vanguardia, trois Allemands sont également à compter parmi les morts. Par ailleurs, les autorités respectives ont indiqué que trois Néerlandais et trois Grecs avaient été touchés, ainsi qu'un ressortissant de Hong Kong et quatre Australiens. Selon la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, un Australien est toujours porté disparu. Les autres nationalités confirmées parmi les victimes sont les suivantes: argentine, vénézuélienne, hongroise, péruvienne, irlandaise, cubaine, macédonienne, italienne, roumaine, algérienne et espagnole. Les autorités espagnoles n'ont pas encore publié de liste reprenant le nom des victimes. Les services de secours espagnols ont fait appel sur les réseaux sociaux à des interprètes français, anglais et italiens afin qu'ils se rendent dans les hôpitaux dans et autour de Barcelone pour aider le personnel à assister les victimes étrangères. Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a déclaré vendredi matin sur Radio 1 que l'avis de voyage pour l'Espagne sera "peut-être" adapté. "Mais le risque zéro n'existe pas", a-t-il souligné. (Belga)

Les autorités françaises ont fait savoir que 26 Français ont été blessés, dont 11 grièvement, dans ces attentats. Selon le journal espagnol La Vanguardia, trois Allemands sont également à compter parmi les morts. Par ailleurs, les autorités respectives ont indiqué que trois Néerlandais et trois Grecs avaient été touchés, ainsi qu'un ressortissant de Hong Kong et quatre Australiens. Selon la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, un Australien est toujours porté disparu. Les autres nationalités confirmées parmi les victimes sont les suivantes: argentine, vénézuélienne, hongroise, péruvienne, irlandaise, cubaine, macédonienne, italienne, roumaine, algérienne et espagnole. Les autorités espagnoles n'ont pas encore publié de liste reprenant le nom des victimes. Les services de secours espagnols ont fait appel sur les réseaux sociaux à des interprètes français, anglais et italiens afin qu'ils se rendent dans les hôpitaux dans et autour de Barcelone pour aider le personnel à assister les victimes étrangères. Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a déclaré vendredi matin sur Radio 1 que l'avis de voyage pour l'Espagne sera "peut-être" adapté. "Mais le risque zéro n'existe pas", a-t-il souligné. (Belga)