L'explosion a eu lieu au moment où des avocats et journalistes étaient rassemblés à l'hôpital, après l'assassinat d'un avocat en vue, le président de l'association du barreau de la province, Bilal Anwar Kasi. Des corps jonchaient le sol, dans une mare de sang et de verre brisé, alors que des survivants choqués tentaient de se réconforter, a constaté le journaliste de l'AFP. Nombre des victimes semblaient porter costume et cravate. "Plus de 20 personnes ont été tuées dans l'explosion, dont deux journalistes de télévision", a indiqué un responsable administratif haut-placé à Quetta, Daud Khilji. Ce chiffre a été confirmé par le journaliste de l'AFP sur place et un officier de police, Akbar Raisani, selon qui au moins 40 autres personnes ont été blessées. "Un certain nombre d'avocats et de journalistes s'étaient rassemblés à l'hôpital dans la foulée de la mort du président du barreau du Baloutchistan, lors d'une attaque armée tôt ce matin", a indiqué Akbar Harifal, chargé des affaires intérieures dans cette province en proie aux violences. Bilal Anwar Kasi a été tué par des inconnus armés alors qu'il quittait son domicile pour aller travailler lundi matin. Ni cet assassinat ni l'attentat n'ont été revendiqués jusque là. Le Baloutchistan, frontalier de l'Iran et de l'Afghanistan, est une région riche en réserves pétrolières et gazières, secouée par des violences confessionnelles entre sunnites et chiites, des attaques islamistes et une insurrection séparatiste. (Belga)

L'explosion a eu lieu au moment où des avocats et journalistes étaient rassemblés à l'hôpital, après l'assassinat d'un avocat en vue, le président de l'association du barreau de la province, Bilal Anwar Kasi. Des corps jonchaient le sol, dans une mare de sang et de verre brisé, alors que des survivants choqués tentaient de se réconforter, a constaté le journaliste de l'AFP. Nombre des victimes semblaient porter costume et cravate. "Plus de 20 personnes ont été tuées dans l'explosion, dont deux journalistes de télévision", a indiqué un responsable administratif haut-placé à Quetta, Daud Khilji. Ce chiffre a été confirmé par le journaliste de l'AFP sur place et un officier de police, Akbar Raisani, selon qui au moins 40 autres personnes ont été blessées. "Un certain nombre d'avocats et de journalistes s'étaient rassemblés à l'hôpital dans la foulée de la mort du président du barreau du Baloutchistan, lors d'une attaque armée tôt ce matin", a indiqué Akbar Harifal, chargé des affaires intérieures dans cette province en proie aux violences. Bilal Anwar Kasi a été tué par des inconnus armés alors qu'il quittait son domicile pour aller travailler lundi matin. Ni cet assassinat ni l'attentat n'ont été revendiqués jusque là. Le Baloutchistan, frontalier de l'Iran et de l'Afghanistan, est une région riche en réserves pétrolières et gazières, secouée par des violences confessionnelles entre sunnites et chiites, des attaques islamistes et une insurrection séparatiste. (Belga)