Le siège de l'hôtel couru de bord de mer "Elite" s'est interrompu après trois heures d'échanges de tirs entre un groupe de djihadistes shebab et les forces de sécurité, a indiqué un porte-parole du gouvernement. L'attaque avait débuté avec l'explosion d'une voiture piégée. Parmi les 12 victimes des assaillants, on compte des gardiens de l'hôtel, des civils, et des employés du gouvernement, selon la police. La plupart des clients de l'hôtel ont pu être secourus, mais 28 personnes blessées ont été emmenées à l'hôpital, selon le chef des ambulanciers Abdulkadir Abdirahman Adan. Le groupe terroriste al-shebab a revendiqué l'attaque, selon le porte-parole du gouvernement. Après l'explosion d'une voiture piégée à l'entrée, des échanges de tirs nourris ont opposé assaillants et gardes, soutenus par les policiers. L'hôtel, propriété de l'homme d'affaires Abdullahi Mohamed Nur, est fréquenté par de nombreux politiques, journalistes et activistes de la société civile. Affiliés à Al-Qaïda, les djihadistes shebab ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). (Belga)

Le siège de l'hôtel couru de bord de mer "Elite" s'est interrompu après trois heures d'échanges de tirs entre un groupe de djihadistes shebab et les forces de sécurité, a indiqué un porte-parole du gouvernement. L'attaque avait débuté avec l'explosion d'une voiture piégée. Parmi les 12 victimes des assaillants, on compte des gardiens de l'hôtel, des civils, et des employés du gouvernement, selon la police. La plupart des clients de l'hôtel ont pu être secourus, mais 28 personnes blessées ont été emmenées à l'hôpital, selon le chef des ambulanciers Abdulkadir Abdirahman Adan. Le groupe terroriste al-shebab a revendiqué l'attaque, selon le porte-parole du gouvernement. Après l'explosion d'une voiture piégée à l'entrée, des échanges de tirs nourris ont opposé assaillants et gardes, soutenus par les policiers. L'hôtel, propriété de l'homme d'affaires Abdullahi Mohamed Nur, est fréquenté par de nombreux politiques, journalistes et activistes de la société civile. Affiliés à Al-Qaïda, les djihadistes shebab ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). (Belga)