Les montants perdus se situent entre 1.000 et 10.000 euros en moyenne mais, dans certains cas, la perte a dépassé les 100.000 euros, avance le Centre. Les pertes annuelles de ce type d'escroquerie appelé "Microsoft Scam" ou "Tech Scam" pourraient même se chiffrer en millions d'euros.

Le point de contact du SPF Économie pour les fraudes confirme lui aussi cette courbe ascendante, souligne le communiqué. En 2018, 971 cas de cette forme d'escroquerie lui ont été signalés, contre 174 seulement en 2016.

"Nous estimons qu'il est important de sensibiliser la population et de la mettre en garde", estime Miguel De Bruycker, directeur du Centre. "Nous sommes convaincus que ces chiffres ne lèvent qu'un coin du voile sur le nombre réel de victimes".

Concrètement, selon le Centre, quelqu'un qui se fait passer pour un collaborateur de Microsoft ou d'Apple prend contact avec vous sur votre ligne fixe. Votre ordinateur est soi-disant confronté à un problème de sécurité mais la personne au bout du fil prétend pouvoir vous aider. Autre façon de procéder: une alerte signalant la présence d'un virus apparait à l'écran et l'ordinateur se retrouve bloqué. Vous êtes invité à composer un numéro commençant par 078.

L'escroc demande ensuite d'effectuer certaines actions. Il peut ainsi obtenir un accès à l'ordinateur. Au final, l'objectif est de voler vos données et piller votre compte en banque.

Les montants perdus se situent entre 1.000 et 10.000 euros en moyenne mais, dans certains cas, la perte a dépassé les 100.000 euros, avance le Centre. Les pertes annuelles de ce type d'escroquerie appelé "Microsoft Scam" ou "Tech Scam" pourraient même se chiffrer en millions d'euros.Le point de contact du SPF Économie pour les fraudes confirme lui aussi cette courbe ascendante, souligne le communiqué. En 2018, 971 cas de cette forme d'escroquerie lui ont été signalés, contre 174 seulement en 2016. "Nous estimons qu'il est important de sensibiliser la population et de la mettre en garde", estime Miguel De Bruycker, directeur du Centre. "Nous sommes convaincus que ces chiffres ne lèvent qu'un coin du voile sur le nombre réel de victimes". Concrètement, selon le Centre, quelqu'un qui se fait passer pour un collaborateur de Microsoft ou d'Apple prend contact avec vous sur votre ligne fixe. Votre ordinateur est soi-disant confronté à un problème de sécurité mais la personne au bout du fil prétend pouvoir vous aider. Autre façon de procéder: une alerte signalant la présence d'un virus apparait à l'écran et l'ordinateur se retrouve bloqué. Vous êtes invité à composer un numéro commençant par 078. L'escroc demande ensuite d'effectuer certaines actions. Il peut ainsi obtenir un accès à l'ordinateur. Au final, l'objectif est de voler vos données et piller votre compte en banque.