Les neuf terroristes en question sont soit morts, soit en fuite, soit entendus par la police. Ils appartiennent à quatre fratries, à savoir les frères Oukabir, les frères Abouyaaqoub, les frères Aalla et les frères Hichamy. Ce phénomène de lien familial au sein de cellules terroristes n'est pas sans rappeler d'autres fratries devenues tristement célèbres lors de précédents attentats, à l'instar des frères Abdeslam ou Kouachi. Le frère de l'un des terroristes morts lors des récents attentats en Espagne, Driss Oukabir, est actuellement maintenu en garde à vue. Il s'est rendu à la police jeudi soir, dans la foulée de l'attentat sur les Ramblas, en assurant s'être fait voler ses papiers. Son frère Moussa a, lui, été tué par la police à Cambrils. Selon toute vraisemblance, il se trouvait à bord de la voiture qui a foncé sur la promenade de la station balnéaire avant de percuter une voiture de police. Dernièrement, les autorités espagnoles ont identifié un nouveau corps parmi les cinq suspects tués à Cambrils. Il s'agit de Houssaine Abouyaaqoub, le frère de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans qui est recherché par toutes les polices du pays. Selon certains médias espagnols, il pourrait s'agir du conducteur de la camionnette qui a fauché jeudi des dizaines de passants sur les Ramblas mais la police catalane ne confirme pas cette hypothèse pour l'instant. Saïd Aalla, récemment identifié parmi les morts de Cambrils, est, lui, le frère de l'un des terroristes détenus, Mohammed Aalla, et d'un autre recherché, Youssef Aalla. Ce dernier pourrait toutefois faire partie des deux corps qui restent à identifier à la suite de l'explosion dans une maison à Alcanar. Enfin, les deux derniers corps identifiés à Cambrils sont ceux des frères Hichamy : Omar et Mohamed. Au coeur de l'enquête sur le double attentat perpétré en Catalogne figure par ailleurs l'imam Abdelbaki Es Satty. Celui-ci aurait joué un rôle dans l'éventuelle radicalisation très rapide de plusieurs auteurs des attentats originaires de Ripoll, une paisible localité catalane de 10.000 habitants à quelque 700 mètres d'altitude au pied des Pyrénées. (Belga)

Les neuf terroristes en question sont soit morts, soit en fuite, soit entendus par la police. Ils appartiennent à quatre fratries, à savoir les frères Oukabir, les frères Abouyaaqoub, les frères Aalla et les frères Hichamy. Ce phénomène de lien familial au sein de cellules terroristes n'est pas sans rappeler d'autres fratries devenues tristement célèbres lors de précédents attentats, à l'instar des frères Abdeslam ou Kouachi. Le frère de l'un des terroristes morts lors des récents attentats en Espagne, Driss Oukabir, est actuellement maintenu en garde à vue. Il s'est rendu à la police jeudi soir, dans la foulée de l'attentat sur les Ramblas, en assurant s'être fait voler ses papiers. Son frère Moussa a, lui, été tué par la police à Cambrils. Selon toute vraisemblance, il se trouvait à bord de la voiture qui a foncé sur la promenade de la station balnéaire avant de percuter une voiture de police. Dernièrement, les autorités espagnoles ont identifié un nouveau corps parmi les cinq suspects tués à Cambrils. Il s'agit de Houssaine Abouyaaqoub, le frère de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans qui est recherché par toutes les polices du pays. Selon certains médias espagnols, il pourrait s'agir du conducteur de la camionnette qui a fauché jeudi des dizaines de passants sur les Ramblas mais la police catalane ne confirme pas cette hypothèse pour l'instant. Saïd Aalla, récemment identifié parmi les morts de Cambrils, est, lui, le frère de l'un des terroristes détenus, Mohammed Aalla, et d'un autre recherché, Youssef Aalla. Ce dernier pourrait toutefois faire partie des deux corps qui restent à identifier à la suite de l'explosion dans une maison à Alcanar. Enfin, les deux derniers corps identifiés à Cambrils sont ceux des frères Hichamy : Omar et Mohamed. Au coeur de l'enquête sur le double attentat perpétré en Catalogne figure par ailleurs l'imam Abdelbaki Es Satty. Celui-ci aurait joué un rôle dans l'éventuelle radicalisation très rapide de plusieurs auteurs des attentats originaires de Ripoll, une paisible localité catalane de 10.000 habitants à quelque 700 mètres d'altitude au pied des Pyrénées. (Belga)