Le Belgo-Marocain de 31 ans a été transféré pour 24 heures en France pour être entendu par les enquêteurs français dans les locaux du palais de justice de Paris. Ce transfèrement temporaire entre dans le cadre d'un accord de coopération judiciaire entre la France et la Belgique, a précisé le parquet fédéral belge. Les juges antiterroristes français avaient délivré un mandat d'arrêt le 24 novembre 2015 à l'encontre de Mohamed Abrini, notamment pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste en bande organisée. Selon ses avocats, "le juge ne lui a pas posé de questions" lundi. Arrêté en avril 2016 à Anderlecht, Mohamed Abrini est également inculpé pour les attentats de Bruxelles. Il est soupçonné d'y avoir joué un rôle actif, son ADN ayant été retrouvé dans deux planques utilisées par les terroristes à Schaerbeek. (Belga)

Le Belgo-Marocain de 31 ans a été transféré pour 24 heures en France pour être entendu par les enquêteurs français dans les locaux du palais de justice de Paris. Ce transfèrement temporaire entre dans le cadre d'un accord de coopération judiciaire entre la France et la Belgique, a précisé le parquet fédéral belge. Les juges antiterroristes français avaient délivré un mandat d'arrêt le 24 novembre 2015 à l'encontre de Mohamed Abrini, notamment pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste en bande organisée. Selon ses avocats, "le juge ne lui a pas posé de questions" lundi. Arrêté en avril 2016 à Anderlecht, Mohamed Abrini est également inculpé pour les attentats de Bruxelles. Il est soupçonné d'y avoir joué un rôle actif, son ADN ayant été retrouvé dans deux planques utilisées par les terroristes à Schaerbeek. (Belga)