Akrouh et Attar sont partis ensemble en Syrie. Attar n'y a toutefois pas séjourné longtemps et est rentré en Belgique en mai 2013. En juin de la même année, il est parti au Maroc. Il ne s'est pas présenté à son procès à Bruxelles et a été condamné par défaut. "Depuis, Gelel Attar faisait l'objet d'un signalement international mais son arrestation s'est effectuée à l'initiative des autorités marocaines", selon Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral. Le rôle d'Attar dans les attentats de Paris n'a pas encore pu être établi. Le parquet fédéral n'a pas encore décidé de demander son extradition et cette dernière pourrait s'avérer difficile dans la mesure où Attar possède la nationalité belge comme marocaine. Le Maroc n'extrade généralement pas ses ressortissants. (Belga)

Akrouh et Attar sont partis ensemble en Syrie. Attar n'y a toutefois pas séjourné longtemps et est rentré en Belgique en mai 2013. En juin de la même année, il est parti au Maroc. Il ne s'est pas présenté à son procès à Bruxelles et a été condamné par défaut. "Depuis, Gelel Attar faisait l'objet d'un signalement international mais son arrestation s'est effectuée à l'initiative des autorités marocaines", selon Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral. Le rôle d'Attar dans les attentats de Paris n'a pas encore pu être établi. Le parquet fédéral n'a pas encore décidé de demander son extradition et cette dernière pourrait s'avérer difficile dans la mesure où Attar possède la nationalité belge comme marocaine. Le Maroc n'extrade généralement pas ses ressortissants. (Belga)