Ali Oulkadi a avoué avoir été appelé le samedi 14 novembre vers 13h00 par Hamza Attou, qui avait été cherché Salah Abdeslam à Paris. Attou lui avait demandé de récupérer un ami à la station de métro Bockstael. Oulkadi aurait ignoré qu'il s'agissait de Salah et l'a seulement découvert en arrivant à Laeken. Oulkadi, Salah et Attou se sont ensuite rendus dans un café, où Salah a avoué être impliqué dans les attentats de Paris. Oulkadi aurait ensuite déposé Salah à une adresse inconnue à Schaerbeek mais n'aurait rien à voir avec les attentats proprement dits. Abdeilah Chouaa dément également toute implication dans les attentats. Le soir de ces derniers, Salah Abdeslam aurait appelé Naïm B., un détenu de la prison de Namur, parce qu'il avait le numéro de Chouaa. Salah espérait vraisemblablement que Chouaa pourrait l'aider à se constituer une nouvelle identité. (Belga)

Ali Oulkadi a avoué avoir été appelé le samedi 14 novembre vers 13h00 par Hamza Attou, qui avait été cherché Salah Abdeslam à Paris. Attou lui avait demandé de récupérer un ami à la station de métro Bockstael. Oulkadi aurait ignoré qu'il s'agissait de Salah et l'a seulement découvert en arrivant à Laeken. Oulkadi, Salah et Attou se sont ensuite rendus dans un café, où Salah a avoué être impliqué dans les attentats de Paris. Oulkadi aurait ensuite déposé Salah à une adresse inconnue à Schaerbeek mais n'aurait rien à voir avec les attentats proprement dits. Abdeilah Chouaa dément également toute implication dans les attentats. Le soir de ces derniers, Salah Abdeslam aurait appelé Naïm B., un détenu de la prison de Namur, parce qu'il avait le numéro de Chouaa. Salah espérait vraisemblablement que Chouaa pourrait l'aider à se constituer une nouvelle identité. (Belga)