"Selon plusieurs médias, le testament d'Ibrahim El Bakraoui (qui a été découvert sur un ordinateur abandonné dans une poubelle non loin de l'appartement de l'avenue Max Roos à Schaerbeek ndlr) innocente mon client. De plus, aucune trace de son ADN n'a été trouvée dans les appartements perquisitionnés", a indiqué Me Courtoy. "Depuis 15 jours, ce testament n'a toujours pas été versé au dossier. Du coup, plusieurs inculpés dans ce dossier refusent de parler car s'il y a des pièces qui les innocentent et qui ne sont pas versées au dossier, cela ne leur donne pas confiance dans la justice", a-t-il conclu. Le rôle de Mohamed Bakkali dans les attentats demeure peu clair pour l'instant. Une BMW qu'il louait aurait été aperçue à proximité de deux habitations où ont été préparées les attaques, à Charleroi et Auvelais. Sous une fausse identité, il aurait également loué un appartement à Schaerbeek où ont été retrouvées des empreintes de Salah Abdeslam. Enfin, les enquêteurs avaient découvert à son domicile une vidéo témoignant de l'espionnage d'un responsable d'un site nucléaire de Mol. Mohamed Bakkali a aussi loué l'appartement de la rue Max Roos, à Schaerbeek, où les frères El Bakraoui ont séjourné avant les attentats de Bruxelles. (Belga)

"Selon plusieurs médias, le testament d'Ibrahim El Bakraoui (qui a été découvert sur un ordinateur abandonné dans une poubelle non loin de l'appartement de l'avenue Max Roos à Schaerbeek ndlr) innocente mon client. De plus, aucune trace de son ADN n'a été trouvée dans les appartements perquisitionnés", a indiqué Me Courtoy. "Depuis 15 jours, ce testament n'a toujours pas été versé au dossier. Du coup, plusieurs inculpés dans ce dossier refusent de parler car s'il y a des pièces qui les innocentent et qui ne sont pas versées au dossier, cela ne leur donne pas confiance dans la justice", a-t-il conclu. Le rôle de Mohamed Bakkali dans les attentats demeure peu clair pour l'instant. Une BMW qu'il louait aurait été aperçue à proximité de deux habitations où ont été préparées les attaques, à Charleroi et Auvelais. Sous une fausse identité, il aurait également loué un appartement à Schaerbeek où ont été retrouvées des empreintes de Salah Abdeslam. Enfin, les enquêteurs avaient découvert à son domicile une vidéo témoignant de l'espionnage d'un responsable d'un site nucléaire de Mol. Mohamed Bakkali a aussi loué l'appartement de la rue Max Roos, à Schaerbeek, où les frères El Bakraoui ont séjourné avant les attentats de Bruxelles. (Belga)