Richard Peters soupçonne l'extrémiste de droite de vouloir utiliser son procès comme plate-forme pour véhiculer mondialement ses "opinions très extrêmes". Au moins 50 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans les attaques visant deux mosquées de Christchurch. Selon l'enquête, l'auteur des attentats aurait bien agi seul. Brenton Tarrant, qui risque la prison à perpétuité, a revendiqué son acte sur les réseaux sociaux dans un long texte de 74 pages truffé de références racistes et de théories du complot. Il avait également envoyé ce document par email à la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. (Belga)

Richard Peters soupçonne l'extrémiste de droite de vouloir utiliser son procès comme plate-forme pour véhiculer mondialement ses "opinions très extrêmes". Au moins 50 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans les attaques visant deux mosquées de Christchurch. Selon l'enquête, l'auteur des attentats aurait bien agi seul. Brenton Tarrant, qui risque la prison à perpétuité, a revendiqué son acte sur les réseaux sociaux dans un long texte de 74 pages truffé de références racistes et de théories du complot. Il avait également envoyé ce document par email à la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. (Belga)