La porte-porte de la police locale Ilse Van de Keere était présente, tout comme d'autres membres du personnel médical et administratif. Une sirène a retenti à 09H11, heure de l'attentat à la station de métro Maelbeek. Une minute de silence a été respectée et a été suivie d'une minute de bruit. "A cette heure-ci, il y a un an, tous nos services étaient déployés pour tenter de sauver des gens: la police de Bruxelles est intervenue en premier lieu sur place, le personnel des hôpitaux bruxellois a fait son possible pour soigner les victimes..." a rappelé le bourgmestre Yvan Mayeur. "Le personnel administratif a aussi participé à faire reprendre vie à Bruxelles". Il a souligné avec fierté la réaction des Bruxellois: "Je suis convaincu que les Bruxellois ont bien réagi. Ils ont montré qu'il fallait continuer à vivre et faire preuve de résilience". Le député des Français du Benelux Philip Cordery est venu exprimer sa solidarité avec les Bruxellois: "On a vécu fin 2015 et début 2016 des moments très forts entre nos deux pays, avec une cellule franco-belge qui a attaqué la France et la Belgique. La Belgique a exprimé une solidarité forte au moment des attentats en France et des commémorations. C'était donc un devoir pour moi d'être là aujourd'hui." (Belga)

La porte-porte de la police locale Ilse Van de Keere était présente, tout comme d'autres membres du personnel médical et administratif. Une sirène a retenti à 09H11, heure de l'attentat à la station de métro Maelbeek. Une minute de silence a été respectée et a été suivie d'une minute de bruit. "A cette heure-ci, il y a un an, tous nos services étaient déployés pour tenter de sauver des gens: la police de Bruxelles est intervenue en premier lieu sur place, le personnel des hôpitaux bruxellois a fait son possible pour soigner les victimes..." a rappelé le bourgmestre Yvan Mayeur. "Le personnel administratif a aussi participé à faire reprendre vie à Bruxelles". Il a souligné avec fierté la réaction des Bruxellois: "Je suis convaincu que les Bruxellois ont bien réagi. Ils ont montré qu'il fallait continuer à vivre et faire preuve de résilience". Le député des Français du Benelux Philip Cordery est venu exprimer sa solidarité avec les Bruxellois: "On a vécu fin 2015 et début 2016 des moments très forts entre nos deux pays, avec une cellule franco-belge qui a attaqué la France et la Belgique. La Belgique a exprimé une solidarité forte au moment des attentats en France et des commémorations. C'était donc un devoir pour moi d'être là aujourd'hui." (Belga)