Ce rassemblement s'inscrit dans le cadre du projet "Tambours pour la paix", qui se tient habituellement le 21 mars à l'occasion de la Journée mondiale Poésie-Enfance. Il a exceptionnellement été décalé au jour des commémorations des attentats. Les enfants ont chanté la Brabançonne, puis des chansons pour célébrer la paix. Ils ont formé un grand cercle sur la place communale. Certains élèves ont arboré des coeurs rouges. D'autres ont inscrit des messages de solidarité sur des t-shirts blancs. "Cette mobilisation est la plus belle des réponses que notre jeunesse donne aux assassins qui cherchent à plonger nos sociétés dans le fanatisme et l'intolérance", a déclaré Françoise Schepmans, la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean. "Ce jour est marqué par le souvenir des victimes et par le deuil. Il l'est également par l'espoir d'un avenir meilleur fondé sur les principes de tolérance et de solidarité. En vous observant, chers enfants, j'ai pleinement espoir en cet avenir pour lequel, tous ensembles, nous devons nous mobiliser". La bourgmestre a rappelé qu'au lendemain des attentats de Paris, la place communale était noire de monde et qu'elle est aujourd'hui un lieu chargé d'une grande émotion. (Belga)

Ce rassemblement s'inscrit dans le cadre du projet "Tambours pour la paix", qui se tient habituellement le 21 mars à l'occasion de la Journée mondiale Poésie-Enfance. Il a exceptionnellement été décalé au jour des commémorations des attentats. Les enfants ont chanté la Brabançonne, puis des chansons pour célébrer la paix. Ils ont formé un grand cercle sur la place communale. Certains élèves ont arboré des coeurs rouges. D'autres ont inscrit des messages de solidarité sur des t-shirts blancs. "Cette mobilisation est la plus belle des réponses que notre jeunesse donne aux assassins qui cherchent à plonger nos sociétés dans le fanatisme et l'intolérance", a déclaré Françoise Schepmans, la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean. "Ce jour est marqué par le souvenir des victimes et par le deuil. Il l'est également par l'espoir d'un avenir meilleur fondé sur les principes de tolérance et de solidarité. En vous observant, chers enfants, j'ai pleinement espoir en cet avenir pour lequel, tous ensembles, nous devons nous mobiliser". La bourgmestre a rappelé qu'au lendemain des attentats de Paris, la place communale était noire de monde et qu'elle est aujourd'hui un lieu chargé d'une grande émotion. (Belga)