La station de métro Clémenceau a une configuration assez étroite et n'a pas été conçue pour accueillir une forte affluence de voyageurs. Or, "il y a pas moins de 80.000 utilisateurs qui transitent par Clémenceau lors des trois jours de marché hebdomadaires aux Abattoirs", indique lundi à l'agence Belga Paul Thielemans, porte-parole de la SA Abattoir. Afin de gérer le flot d'usagers et de réduire le risque, la société de transports en commun bruxelloise mobilise en temps normal chaque dimanche 60 équivalents temps-plein. "Nos agents veillent à ce qu'il n'y ait pas trop de monde sur les quais et dans les escalators", souligne Françoise Ledune, la porte-parole de la Stib. Elle ajoute que, depuis le funeste 22 mars, la situation du réseau n'est pas encore revenue à la normale. "Nous nous trouvons toujours dans un scénario post-attentats et il n'est pas possible à l'heure actuelle de dégager autant de personnel pour le marché dominical d'Anderlecht. Cela dit, une solution alternative a été prise, qui est d'ouvrir plusieurs portes à Delacroix. La station ne se situe qu'à 600 mètres à pied des Abattoirs." (Belga)

La station de métro Clémenceau a une configuration assez étroite et n'a pas été conçue pour accueillir une forte affluence de voyageurs. Or, "il y a pas moins de 80.000 utilisateurs qui transitent par Clémenceau lors des trois jours de marché hebdomadaires aux Abattoirs", indique lundi à l'agence Belga Paul Thielemans, porte-parole de la SA Abattoir. Afin de gérer le flot d'usagers et de réduire le risque, la société de transports en commun bruxelloise mobilise en temps normal chaque dimanche 60 équivalents temps-plein. "Nos agents veillent à ce qu'il n'y ait pas trop de monde sur les quais et dans les escalators", souligne Françoise Ledune, la porte-parole de la Stib. Elle ajoute que, depuis le funeste 22 mars, la situation du réseau n'est pas encore revenue à la normale. "Nous nous trouvons toujours dans un scénario post-attentats et il n'est pas possible à l'heure actuelle de dégager autant de personnel pour le marché dominical d'Anderlecht. Cela dit, une solution alternative a été prise, qui est d'ouvrir plusieurs portes à Delacroix. La station ne se situe qu'à 600 mètres à pied des Abattoirs." (Belga)