Le 22 mars, l'aéroport de Zaventem et la station de métro de Maelbeek ont été touchés par des attentats meurtriers. Pour exprimer leur émotion, quelques personnes se sont rassemblées devant les marches de la Bourse. Elles ont écrit des messages d'espoir à la craie sur le sol et se sont recueillies dans la sérénité. Ensuite, la place de la Bourse a été inondée de fleurs, drapeaux, bougies mais aussi de dizaines d'équipes télévisées étrangères. Les dirigeants politiques et religieux sont également venus montrer leur solidarité. Dimanche 27 mars, la Bourse a été secouée par une manifestation d'environ 450 hooligans. La police anti-émeute a alors dû intervenir. Près d'un mois après les attentats, des personnes viennent encore quotidiennement montrer leur solidarité avec des fleurs et toutes sortes de messages. Le service des Archives de la ville de Bruxelles rassemble depuis le 25 mars les nombreux dessins, messages et objets qui ont été déposés. Un chiffre exact n'est pas encore connu mais il est certain que plusieurs milliers d'objets ont été conservés. (Belga)

Le 22 mars, l'aéroport de Zaventem et la station de métro de Maelbeek ont été touchés par des attentats meurtriers. Pour exprimer leur émotion, quelques personnes se sont rassemblées devant les marches de la Bourse. Elles ont écrit des messages d'espoir à la craie sur le sol et se sont recueillies dans la sérénité. Ensuite, la place de la Bourse a été inondée de fleurs, drapeaux, bougies mais aussi de dizaines d'équipes télévisées étrangères. Les dirigeants politiques et religieux sont également venus montrer leur solidarité. Dimanche 27 mars, la Bourse a été secouée par une manifestation d'environ 450 hooligans. La police anti-émeute a alors dû intervenir. Près d'un mois après les attentats, des personnes viennent encore quotidiennement montrer leur solidarité avec des fleurs et toutes sortes de messages. Le service des Archives de la ville de Bruxelles rassemble depuis le 25 mars les nombreux dessins, messages et objets qui ont été déposés. Un chiffre exact n'est pas encore connu mais il est certain que plusieurs milliers d'objets ont été conservés. (Belga)