Le parquet fédéral confirme qu'il ressort de plusieurs éléments de l'enquête que l'objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que, "pris de court par l'enquête qui avançait à grands pas", ils ont finalement décidé dans l'urgence de frapper Bruxelles. Mohamed Abrini faisait partie du commando qui a frappé Brussels Airport le 22 mars, avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui.Il était recherché depuis les attentats de Paris. Il était notamment visible sur des images de vidéo-surveillance en compagnie de Salah Abdeslam deux jours avant les faits. (Belga)

Le parquet fédéral confirme qu'il ressort de plusieurs éléments de l'enquête que l'objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que, "pris de court par l'enquête qui avançait à grands pas", ils ont finalement décidé dans l'urgence de frapper Bruxelles. Mohamed Abrini faisait partie du commando qui a frappé Brussels Airport le 22 mars, avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui.Il était recherché depuis les attentats de Paris. Il était notamment visible sur des images de vidéo-surveillance en compagnie de Salah Abdeslam deux jours avant les faits. (Belga)