Le parquet fédéral confirme qu'il ressort de plusieurs éléments de l'enquête que l'objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que, "pris de court par l'enquête qui avançait à grands pas", ils ont finalement décidé dans l'urgence de frapper Bruxelles. Mohamed Abrini faisait partie du commando qui a frappé Brussels Airport le 22 mars, avec Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui.Il était recherché depuis les attentats de Paris. Il était notamment visible sur des images de vidéo-surveillance en compagnie de Salah Abdeslam deux jours avant les faits. (Belga)