"Après les attentats, certains milieux politiques ont montré du doigt et stigmatisé les bagagistes. Pour l'UBT, un contrat de travail à part entière est et reste la meilleure garantie pour assurer une sécurité maximale. À cet effet, une procédure de screening approfondi doit être suivie, ce qui n'est pas le cas pour les travailleurs intérimaires", souligne le président du syndicat, Frank Moreels. "L'UBT plaide en outre en faveur de la création d'une concertation globale sur la sécurité, couvrant toutes les firmes présentes sur l'aéroport et prévoyant la participation des travailleurs de ces entreprises. Une telle concertation est de nature à éviter les risques éventuels et permet de corriger immédiatement le tir en cas de besoin." Outre une action de sensibilisation via des tracts, le syndicat profitera de la "journée des bagagistes" pour partager le petit-déjeuner des travailleurs de Swissport, Aviapartner et Facilicom. Fin avril, l'UBT avait déjà publiquement soutenu les bagagistes en rappelant que "ces hommes et femmes n'ont pas ménagé leurs efforts à la suite des attentats du 22 mars". (Belga)

"Après les attentats, certains milieux politiques ont montré du doigt et stigmatisé les bagagistes. Pour l'UBT, un contrat de travail à part entière est et reste la meilleure garantie pour assurer une sécurité maximale. À cet effet, une procédure de screening approfondi doit être suivie, ce qui n'est pas le cas pour les travailleurs intérimaires", souligne le président du syndicat, Frank Moreels. "L'UBT plaide en outre en faveur de la création d'une concertation globale sur la sécurité, couvrant toutes les firmes présentes sur l'aéroport et prévoyant la participation des travailleurs de ces entreprises. Une telle concertation est de nature à éviter les risques éventuels et permet de corriger immédiatement le tir en cas de besoin." Outre une action de sensibilisation via des tracts, le syndicat profitera de la "journée des bagagistes" pour partager le petit-déjeuner des travailleurs de Swissport, Aviapartner et Facilicom. Fin avril, l'UBT avait déjà publiquement soutenu les bagagistes en rappelant que "ces hommes et femmes n'ont pas ménagé leurs efforts à la suite des attentats du 22 mars". (Belga)