La police aéroportuaire avait par ailleurs découvert peu avant les attentats un espace de prière clandestin, indique VTM. Il avait été aménagé dans un local de la zone de gestion des bagages, au rez-de-chaussée du bâtiment. Des membres du personnel radicalisés, pas seulement des bagagistes, s'y réunissaient. Sur demande de la police, l'espace avait été vidé et fermé. (Belga)

La police aéroportuaire avait par ailleurs découvert peu avant les attentats un espace de prière clandestin, indique VTM. Il avait été aménagé dans un local de la zone de gestion des bagages, au rez-de-chaussée du bâtiment. Des membres du personnel radicalisés, pas seulement des bagagistes, s'y réunissaient. Sur demande de la police, l'espace avait été vidé et fermé. (Belga)