Le 22 mars 2016, Bruxelles a été la cible d'attentats, à l'aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Outre les trois kamikazes, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées. La chambre du conseil a entendu, trois jours durant, début décembre, toutes les parties. Le parquet fédéral a requis le renvoi devant les assises, pour assassinats et tentatives d'assassinat dans un contexte terroriste, et pour appartenance à un groupe terroriste, de 8 des 13 inculpés: Salah Abdeslam, Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), Mohamed Abrini, Sofien Ayari, Osama Krayem, Ali El Haddad Asufi, Bilal El Makhoukhi et Hervé Bayingana Muhirwa. Pour les frères Smail et Ibrahim Farisi, le parquet fédéral a requis un renvoi en correctionnelle pour répondre de la seule prévention de participation aux activités d'un groupe terroriste. Enfin, pour Brahim Tabich, Youssef El Ajmi ainsi que F.C., qui a déjà été complètement mis hors de cause depuis plusieurs années, le non-lieu a été requis. Si la chambre du conseil suit ce réquisitoire et confirme le renvoi aux assises de plusieurs inculpés, une prochaine étape se déroulera devant la chambre des mises en accusation, l'instance compétente pour valider une décision de renvoi devant une cour d'assises. Les inculpés qui seraient renvoyés devant le tribunal correctionnel pourraient interjeter appel devant cette même chambre des mises en accusation. Le procès aux assises, déjà certain compte tenu de la nature des crimes commis, devrait débuter en 2022 après le procès des attentats à Paris de novembre 2015, qui débutera le 8 septembre 2021 et devrait durer sept mois. (Belga)

Le 22 mars 2016, Bruxelles a été la cible d'attentats, à l'aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Outre les trois kamikazes, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées. La chambre du conseil a entendu, trois jours durant, début décembre, toutes les parties. Le parquet fédéral a requis le renvoi devant les assises, pour assassinats et tentatives d'assassinat dans un contexte terroriste, et pour appartenance à un groupe terroriste, de 8 des 13 inculpés: Salah Abdeslam, Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), Mohamed Abrini, Sofien Ayari, Osama Krayem, Ali El Haddad Asufi, Bilal El Makhoukhi et Hervé Bayingana Muhirwa. Pour les frères Smail et Ibrahim Farisi, le parquet fédéral a requis un renvoi en correctionnelle pour répondre de la seule prévention de participation aux activités d'un groupe terroriste. Enfin, pour Brahim Tabich, Youssef El Ajmi ainsi que F.C., qui a déjà été complètement mis hors de cause depuis plusieurs années, le non-lieu a été requis. Si la chambre du conseil suit ce réquisitoire et confirme le renvoi aux assises de plusieurs inculpés, une prochaine étape se déroulera devant la chambre des mises en accusation, l'instance compétente pour valider une décision de renvoi devant une cour d'assises. Les inculpés qui seraient renvoyés devant le tribunal correctionnel pourraient interjeter appel devant cette même chambre des mises en accusation. Le procès aux assises, déjà certain compte tenu de la nature des crimes commis, devrait débuter en 2022 après le procès des attentats à Paris de novembre 2015, qui débutera le 8 septembre 2021 et devrait durer sept mois. (Belga)