Les voyageurs devront toujours traverser les tentes installées devant le hall des départs de Brussels Aiprort mais la police effectuera désormais les contrôles des documents d'identité, des billets d'avion et le screening des bagages de façon aléatoire ou en fonction de comportements suspects. Tout le monde reste donc susceptible d'être contrôlé, souligne Jan Jambon. "Nous avons adopté cette décision qui améliore le confort des passagers tout en maintenant leur sécurité. Nous avons pris en compte les besoins de tous les interlocuteurs, analysé la situation économique de l'aéroport et compris les soucis rencontrés par le personnel et les policiers." Cette décision sera effective dès mercredi matin et fait suite à la réunion de mardi après-midi entre le cabinet du ministre, les autorités aéroportuaires, la police et les syndicats. (Belga)

Les voyageurs devront toujours traverser les tentes installées devant le hall des départs de Brussels Aiprort mais la police effectuera désormais les contrôles des documents d'identité, des billets d'avion et le screening des bagages de façon aléatoire ou en fonction de comportements suspects. Tout le monde reste donc susceptible d'être contrôlé, souligne Jan Jambon. "Nous avons adopté cette décision qui améliore le confort des passagers tout en maintenant leur sécurité. Nous avons pris en compte les besoins de tous les interlocuteurs, analysé la situation économique de l'aéroport et compris les soucis rencontrés par le personnel et les policiers." Cette décision sera effective dès mercredi matin et fait suite à la réunion de mardi après-midi entre le cabinet du ministre, les autorités aéroportuaires, la police et les syndicats. (Belga)