Bilal El Makhoukhi (27) avait été interpellé le 8 avril dernier chez ses parents à Laeken. Il est soupçonné d'avoir fourni une aide logistique à Mohamed Abrini et Osama Krayem, et a été inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste et complicité d'assassinats terroristes dans le dossier relatif aux attentats de Bruxelles. Le 13 avril dernier, la chambre du conseil avait prolongé sa détention d'un mois supplémentaire et ses avocats avaient fait appel de cette décision. "Notre appel visait essentiellement à avoir accès au dossier et à pouvoir l'analyser en profondeur. Nous savons à présent que de nombreux devoirs d'enquête sont toujours en cours ou seront effectués, dont l'analyse d'images de vidéosurveillance. Dans ces circonstances, il nous semble prématuré de demander une remise en liberté et nous allons voir ce que l'enquête livrera comme résultats", a expliqué mardi Me Vaneecke. Selon ses avocats, Bilal El Makhoukhi continue à démentir toute implications dans la préparation ou l'exécution des attentats. "Ce n'est pas parce qu'il a été en contact avec certaines personnes qu'il a participé aux attentats", insistent-ils. Bilal El Makhoukhi a été condamné l'année dernière à 5 ans de prison dont deux ferme dans le cadre du procès à l'encontre de Sharia4Belgium à Anvers. (Belga)

Bilal El Makhoukhi (27) avait été interpellé le 8 avril dernier chez ses parents à Laeken. Il est soupçonné d'avoir fourni une aide logistique à Mohamed Abrini et Osama Krayem, et a été inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste et complicité d'assassinats terroristes dans le dossier relatif aux attentats de Bruxelles. Le 13 avril dernier, la chambre du conseil avait prolongé sa détention d'un mois supplémentaire et ses avocats avaient fait appel de cette décision. "Notre appel visait essentiellement à avoir accès au dossier et à pouvoir l'analyser en profondeur. Nous savons à présent que de nombreux devoirs d'enquête sont toujours en cours ou seront effectués, dont l'analyse d'images de vidéosurveillance. Dans ces circonstances, il nous semble prématuré de demander une remise en liberté et nous allons voir ce que l'enquête livrera comme résultats", a expliqué mardi Me Vaneecke. Selon ses avocats, Bilal El Makhoukhi continue à démentir toute implications dans la préparation ou l'exécution des attentats. "Ce n'est pas parce qu'il a été en contact avec certaines personnes qu'il a participé aux attentats", insistent-ils. Bilal El Makhoukhi a été condamné l'année dernière à 5 ans de prison dont deux ferme dans le cadre du procès à l'encontre de Sharia4Belgium à Anvers. (Belga)