"Il n'est pas acceptable que ces groupes ne soient pas qualifiés par l'UE comme des organisations terroristes, parce qu'ils n'ont pas mené d'attaques terroristes en Europe", a fait part le porte-parole des Affaires étrangères d'Iran, cité par l'agence de presse INRA. Une organisation coupole pour divers groupes de résistance Ahvaz, une région peuplée majoritairement d'Arabes, serait derrière l'attaque. Mais le groupe terroriste sunnite Etat Islamique a aussi revendiqué les faits, ce que l'Iran rejette. Selon un porte-parole de l'armée, les tireurs auraient été entrainés par deux Etats du Golfe. Il a aussi évoqué un lien avec les USA et les services secrets israéliens, Mossad. Le ministre des Affaires étrangères iranien avait plus tôt mis en cause un régime étranger soutenu par Washington. "Des terroristes recrutés, entraînés et payés par un régime étranger ont attaqué Ahvaz [...] L'Iran considère que les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains sont responsables de telles attaques", a écrit Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter. (Belga)

"Il n'est pas acceptable que ces groupes ne soient pas qualifiés par l'UE comme des organisations terroristes, parce qu'ils n'ont pas mené d'attaques terroristes en Europe", a fait part le porte-parole des Affaires étrangères d'Iran, cité par l'agence de presse INRA. Une organisation coupole pour divers groupes de résistance Ahvaz, une région peuplée majoritairement d'Arabes, serait derrière l'attaque. Mais le groupe terroriste sunnite Etat Islamique a aussi revendiqué les faits, ce que l'Iran rejette. Selon un porte-parole de l'armée, les tireurs auraient été entrainés par deux Etats du Golfe. Il a aussi évoqué un lien avec les USA et les services secrets israéliens, Mossad. Le ministre des Affaires étrangères iranien avait plus tôt mis en cause un régime étranger soutenu par Washington. "Des terroristes recrutés, entraînés et payés par un régime étranger ont attaqué Ahvaz [...] L'Iran considère que les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains sont responsables de telles attaques", a écrit Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter. (Belga)