Nacer Bendrer devra rester à son domicile en France. Il n'a pas l'obligation de porter de bracelet électronique. Son passeport a cependant été confisqué. Il devra rester à disposition des enquêteurs et se présenter dans un commissariat français si demande lui est faite. Nacer Bendrer a été arrêté le 9 décembre 2014 à Marseille et remis aux autorités belges par la France. Il est présumé complice de Mehdi Nemmouche, principal suspect de l'attaque du Musée Juif du 24 mai 2014. Soupçonné d'avoir "fourni des moyens" à l'auteur de l'attaque, il est inculpé de complicité d'assassinats dans un contexte terroriste. Selon son avocat Paul Delbouille, contacté par la RTBF, il a toujours nié toute implication. Un troisième suspect, Mounir Attalah, un Français de 29 ans, a été remis par la France à la Belgique le 1er juillet 2015. Il a été inculpé en tant qu'auteur, coauteur ou complice de l'attentat commis au Musée juif de Belgique. Il aurait connu Medhi Nemmouche lors de son séjour en prison en 2010 à Salon-de-Provence. Il est soupçonné de lui avoir fourni des armes. Un quatrième suspect est toujours recherché par la police. (Belga)

Nacer Bendrer devra rester à son domicile en France. Il n'a pas l'obligation de porter de bracelet électronique. Son passeport a cependant été confisqué. Il devra rester à disposition des enquêteurs et se présenter dans un commissariat français si demande lui est faite. Nacer Bendrer a été arrêté le 9 décembre 2014 à Marseille et remis aux autorités belges par la France. Il est présumé complice de Mehdi Nemmouche, principal suspect de l'attaque du Musée Juif du 24 mai 2014. Soupçonné d'avoir "fourni des moyens" à l'auteur de l'attaque, il est inculpé de complicité d'assassinats dans un contexte terroriste. Selon son avocat Paul Delbouille, contacté par la RTBF, il a toujours nié toute implication. Un troisième suspect, Mounir Attalah, un Français de 29 ans, a été remis par la France à la Belgique le 1er juillet 2015. Il a été inculpé en tant qu'auteur, coauteur ou complice de l'attentat commis au Musée juif de Belgique. Il aurait connu Medhi Nemmouche lors de son séjour en prison en 2010 à Salon-de-Provence. Il est soupçonné de lui avoir fourni des armes. Un quatrième suspect est toujours recherché par la police. (Belga)