Attentat au Musée juif de Belgique: le tireur a changé d'arme lors de l'attaque

  • Mise à jour à
  • Source : Belga

Le procureur fédéral Bernard Michel a entamé la lecture de l'acte d'accusation jeudi après-midi, devant la cour d'assises de Bruxelles, lequel retrace tout d'abord le déroulement des faits de l'attentat au Musée juif de Belgique.

© Belga

On y apprend que les images des caméras de vidéo-surveillance révèlent que le tireur a changé d'arme, après une première salve de tirs. Dans ce procès, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont accusés d'être auteurs ou co-auteurs de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique à Bruxelles.

Le samedi 24 mai 2014 à 15h50, la police de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles a été avisée que des coups de feu ont été entendus place du Sablon à Bruxelles. Selon les premières informations, deux personnes sont décédées et une troisième blessée. C'est ainsi que, selon l'acte d'accusation dressé par le parquet fédéral, l'enquête sur l'attentat du Musée juif a débuté. Une patrouille, qui se trouvait à proximité des lieux, s'est alors rendue sur place. A 15h54, les premiers intervenants ont constaté un attroupement de plusieurs personnes devant le numéro 21 de la rue des Minimes, soit au Musée juif de Belgique. Une fois la porte d'entrée passée, les policiers ont découvert une femme et un homme couchés par terre, sur le dos, dans une mare de sang. Les deux victimes, identifiées plus tard comme étant Emanuel et Miriam Riva, ont été atteintes d'une balle dans la tête. Les secours, qui ont ensuite rejoint la patrouille de police, n'ont pu que constater leur décès.

Les policiers ont ensuite découvert qu'une troisième victime, un jeune homme, identifié plus tard comme étant Alexandre Strens, gisait au coin de l'allée d'entrée et du local d'accueil du musée. Celui-ci présentait une blessure à la tête mais respirait encore. Enfin, les premiers intervenants ont découvert une quatrième victime dans le local d'accueil, derrière un bureau. Celle-ci a plus tard été identifiée comme étant Dominique Sabrier. Elle était, elle aussi, atteinte d'une balle dans la tête. Les secours n'ont pu que constater son décès. Le jeune homme blessé a été immédiatement emmené à l'hôpital Saint-Pierre, non loin de là. Il y est décédé des suites de ses blessures le 6 juin 2014.

Immédiatement après les faits, la police a interrogé de nombreuses personnes présentes dans et aux alentours du musée lors des faits. Mais surtout, elle a visionné les images de vidéo-surveillance du bâtiment. L'acte d'accusation expose que, sur celles-ci, on voit un homme vêtu d'un pantalon noir, d'une veste plus claire et d'une casquette sombre franchir la porte d'entrée du musée. L'homme est porteur de deux sacs noirs, dont un en bandoulière. Absorbés par la lecture des prospectus du présentoir à l'entrée, les époux Riva, deux touristes israéliens, ne voient pas l'homme arriver. Celui-ci sort alors une arme de poing de son sac, se positionne bras tendu derrière le couple et fait feu à deux reprises. Sans marquer d'arrêt, l'homme avance ensuite jusqu'au bureau d'accueil. Il pointe son arme en direction de Dominique Sabrier, bénévole du musée, puis, se rendant compte qu'Alexandre Strens, employé de l'établissement, arrive vers lui, il tire dans sa direction.

L'individu pointe ensuite à nouveau son arme vers Dominique Sabrier, laquelle s'accroupit derrière le bureau et semble vouloir atteindre quelque chose. L'auteur tire mais sans résultat. Il sort alors une arme plus longue d'un de ses sacs et tire sur la bénévole. Enfin, il tire encore une fois vers le fond de la pièce, remet son arme dans le sac et se dirige vers la sortie en marchant.

Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français âgés de 33 et 30 ans, sont accusés devant la cour d'assises de Bruxelles d'être auteurs ou co-auteurs de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles.

Pendant la durée du procès, Mehdi Nemmouche est incarcéré à la prison de Nivelles et Nacer Bendrer à la prison de Saint-Gilles.

L'attentat perpétré au Musée juif avait coûté la vie à quatre personnes: Emanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens âgés de 54 et 53 ans, Dominique Sabrier, une bénévole du musée âgée de 66 ans, et Alexandre Strens, un employé du musée âgé de 26 ans.