"Il y avait une appréhension, après ce déchainement de violence verbale dans le chef de la défense de Mehdi Nemmouche. Ils ont du faire face à tout cela depuis de nombreuses semaines", a ajouté l'avocat, pour qui "la mémoire d'Alexandre est rendue". "Nous avons fait, les parties civiles et le parquet, le nécessaire pour qu'on établisse la culpabilité des deux accusés. Il n'y avait pas de place pour ces thèses complotistes, ces complots fantaisistes, ces scénarios de mauvais polar. Il fallait s'en tenir au dossier", a poursuivi Me Dalne. Selon lui, la motivation de l'arrêt de la cour d'assises "est explicite par rapport à cela" et est "très bien faite". "Tout le monde pourra comprendre les raisons pour lesquelles la cour d'assises les a déclarés auteur et co-auteur d'un assassinat terroriste, avec cette dimension antisémite, puisqu'on cible un musée juif", a-t-il conclu. (Belga)

"Il y avait une appréhension, après ce déchainement de violence verbale dans le chef de la défense de Mehdi Nemmouche. Ils ont du faire face à tout cela depuis de nombreuses semaines", a ajouté l'avocat, pour qui "la mémoire d'Alexandre est rendue". "Nous avons fait, les parties civiles et le parquet, le nécessaire pour qu'on établisse la culpabilité des deux accusés. Il n'y avait pas de place pour ces thèses complotistes, ces complots fantaisistes, ces scénarios de mauvais polar. Il fallait s'en tenir au dossier", a poursuivi Me Dalne. Selon lui, la motivation de l'arrêt de la cour d'assises "est explicite par rapport à cela" et est "très bien faite". "Tout le monde pourra comprendre les raisons pour lesquelles la cour d'assises les a déclarés auteur et co-auteur d'un assassinat terroriste, avec cette dimension antisémite, puisqu'on cible un musée juif", a-t-il conclu. (Belga)