"Les frontières de l'horreur reculent sans cesse. Les formes d'agression contre notre mode de vie et notre civilisation se multiplient. Un camion peut désormais devenir un élément de mort, c'est choquant et terrifiant", a-t-il déclaré à l'Agence Belga. Le ministre-président wallon a rappelé que la Wallonie avait rapidement pris des mesures après les attentats de novembre 2015 à Paris et plus encore après ceux de Bruxelles en mars dernier, renforçant ainsi la sécurité dans les aéroports, les festivals musicaux et lors de toutes les manifestations publiques. Paul Magnette a souligné la volonté du gouvernement wallon de travailler sur le long terme pour lutter contre le radicalisme et "pour la tolérance, les libertés et le bien vivre ensemble". (Belga)

"Les frontières de l'horreur reculent sans cesse. Les formes d'agression contre notre mode de vie et notre civilisation se multiplient. Un camion peut désormais devenir un élément de mort, c'est choquant et terrifiant", a-t-il déclaré à l'Agence Belga. Le ministre-président wallon a rappelé que la Wallonie avait rapidement pris des mesures après les attentats de novembre 2015 à Paris et plus encore après ceux de Bruxelles en mars dernier, renforçant ainsi la sécurité dans les aéroports, les festivals musicaux et lors de toutes les manifestations publiques. Paul Magnette a souligné la volonté du gouvernement wallon de travailler sur le long terme pour lutter contre le radicalisme et "pour la tolérance, les libertés et le bien vivre ensemble". (Belga)