Il avait toutefois été condamné à plusieurs reprises, notamment pour "possession d'armes", a précisé la police londonienne. Khalid Masood, tué par la police mercredi, vivait depuis peu dans les West Midlands, dans le centre de l'Angleterre. "Masood ne faisait pas l'objet d'enquêtes en cours et les services de renseignement ne possédait pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste", a indiqué la police. "Cependant, il était connu de la police pour une série de condamnations antérieures pour agressions (..), possession d'armes et désordre public", a-t-elle détaillé. "Il n'a jamais été condamné pour des délits terroristes", a-t-elle cependant noté. La Première ministre Theresa May avait présenté l'assaillant comme étant un "extrémiste connu des services de renseignement" né au Royaume-Uni. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont revendiqué jeudi l'attentat. (Belga)

Il avait toutefois été condamné à plusieurs reprises, notamment pour "possession d'armes", a précisé la police londonienne. Khalid Masood, tué par la police mercredi, vivait depuis peu dans les West Midlands, dans le centre de l'Angleterre. "Masood ne faisait pas l'objet d'enquêtes en cours et les services de renseignement ne possédait pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste", a indiqué la police. "Cependant, il était connu de la police pour une série de condamnations antérieures pour agressions (..), possession d'armes et désordre public", a-t-elle détaillé. "Il n'a jamais été condamné pour des délits terroristes", a-t-elle cependant noté. La Première ministre Theresa May avait présenté l'assaillant comme étant un "extrémiste connu des services de renseignement" né au Royaume-Uni. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont revendiqué jeudi l'attentat. (Belga)