Un des agresseurs "serait mort, un autre en fuite", a par ailleurs précisé le ministère de l'Intérieur, cité par l'agence de presse autrichienne APA. La police a fait état de plusieurs personnes blessées, dont au moins un policier. Selon l'agence de presse autrichienne APA, il serait décédé. Un témoin, interrogé sur une chaîne de télévision, a dit avoir vu "courir une personne avec une arme automatique, qui tirait sauvagement". La police est alors arrivée sur les lieux et a riposté, un autre témoin faisant état "d'au moins 50 coups de feu". La police a demandé à la population d'éviter les lieux publics et les transports en commun. Les autorités ont aussi demandé de ne pas partager d'images ou de vidéos sur les réseaux sociaux afin de ne pas compromettre la sécurité de la population. Le président de la Commaunauté israélite de Vienne, Oskar Deutsch, a indiqué ne pas savoir si la synagogue de la Seitenstettengasse était la cible de coups de feu. Le bâtiment était fermé, a-t-il publié dans un tweet, notant que les coups de feu ont eu lieu à proximité directe du lieu de culte. (Belga)

Un des agresseurs "serait mort, un autre en fuite", a par ailleurs précisé le ministère de l'Intérieur, cité par l'agence de presse autrichienne APA. La police a fait état de plusieurs personnes blessées, dont au moins un policier. Selon l'agence de presse autrichienne APA, il serait décédé. Un témoin, interrogé sur une chaîne de télévision, a dit avoir vu "courir une personne avec une arme automatique, qui tirait sauvagement". La police est alors arrivée sur les lieux et a riposté, un autre témoin faisant état "d'au moins 50 coups de feu". La police a demandé à la population d'éviter les lieux publics et les transports en commun. Les autorités ont aussi demandé de ne pas partager d'images ou de vidéos sur les réseaux sociaux afin de ne pas compromettre la sécurité de la population. Le président de la Commaunauté israélite de Vienne, Oskar Deutsch, a indiqué ne pas savoir si la synagogue de la Seitenstettengasse était la cible de coups de feu. Le bâtiment était fermé, a-t-il publié dans un tweet, notant que les coups de feu ont eu lieu à proximité directe du lieu de culte. (Belga)