L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée mais elle porte la marque du groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui a perdu du terrain face aux forces de sécurité irakiennes au cours des derniers mois. Huit kamikazes se sont introduits dans la raffinerie de Taji (à 20 km de la capitale) en faisant exploser une voiture piégée à l'une de ses entrées, selon un communiqué du porte-parole du ministère de l'Intérieur Saad Maan. Certains des assaillants ont déclenché leur ceinture explosive tandis que d'autres ont été tués par des coups de feu, a-t-il précisé ajoutant que les explosions avaient provoqué des incendies dans trois réservoirs de gaz. (Belga)

L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée mais elle porte la marque du groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui a perdu du terrain face aux forces de sécurité irakiennes au cours des derniers mois. Huit kamikazes se sont introduits dans la raffinerie de Taji (à 20 km de la capitale) en faisant exploser une voiture piégée à l'une de ses entrées, selon un communiqué du porte-parole du ministère de l'Intérieur Saad Maan. Certains des assaillants ont déclenché leur ceinture explosive tandis que d'autres ont été tués par des coups de feu, a-t-il précisé ajoutant que les explosions avaient provoqué des incendies dans trois réservoirs de gaz. (Belga)