L'attaque au Reina, revendiquée par l'État islamique, a fait 39 morts, dont de nombreux étrangers, et des dizaines de blessés. Abdulgadir Masharipov, qui avait pris la fuite, a été interpellé mi-janvier à Istanbul, à l'issue d'une vaste chasse à l'homme qui a mobilisé des centaines de policiers. Sa femme était déjà restée en garde à vue à Konya durant deux jours après l'assaut. (Belga)

L'attaque au Reina, revendiquée par l'État islamique, a fait 39 morts, dont de nombreux étrangers, et des dizaines de blessés. Abdulgadir Masharipov, qui avait pris la fuite, a été interpellé mi-janvier à Istanbul, à l'issue d'une vaste chasse à l'homme qui a mobilisé des centaines de policiers. Sa femme était déjà restée en garde à vue à Konya durant deux jours après l'assaut. (Belga)