"Il y a au moins 22 morts", a affirmé cette source alors que dans la nuit des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d'une "vingtaine de morts". Aucun bilan officiel n'a été donné mais deux ministres ont confirmé qu'il y avait "des morts" sans pouvoir donner de chiffre exact et alors que les opérations n'étaient pas encore terminées. Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré s'est rendu dans la matinée à l'hôtel Splendid, principal théâtre de l'attaque, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces burkinabé donnaient encore l'assaut sur l'hôtel à peine quatre heures plus tôt. Il n'était pas possible dans l'immédiat d'avoir sa réaction. Élu fin novembre et investi fin décembre, le président a notamment en charge de réformer l'armée dans un pays à l'histoire émaillée de coups d'État. (Belga)

"Il y a au moins 22 morts", a affirmé cette source alors que dans la nuit des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d'une "vingtaine de morts". Aucun bilan officiel n'a été donné mais deux ministres ont confirmé qu'il y avait "des morts" sans pouvoir donner de chiffre exact et alors que les opérations n'étaient pas encore terminées. Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré s'est rendu dans la matinée à l'hôtel Splendid, principal théâtre de l'attaque, a constaté un journaliste de l'AFP. Les forces burkinabé donnaient encore l'assaut sur l'hôtel à peine quatre heures plus tôt. Il n'était pas possible dans l'immédiat d'avoir sa réaction. Élu fin novembre et investi fin décembre, le président a notamment en charge de réformer l'armée dans un pays à l'histoire émaillée de coups d'État. (Belga)