Onze jours après cette attaque en plein jour dans une rue fréquentée, deux hommes se trouvent toujours derrière les barreaux. Le suspect principal est Abderrahman Bouanane, un Marocain de 22 ans qui avait mortellement poignardé deux femmes et blessé huit autres personnes. Il avait été blessé par balle à la cuisse lors de son interpellation. Au total, sept personnes ont été arrêtées dans ce dossier. Samedi, trois personnes avaient déjà été relâchées. "Les [deux] hommes ont été placés en détention provisoire il y a une semaine pour leur éventuelle implication dans le meurtre de deux personnes avec intention terroriste et de huit tentatives de meurtre avec intention terroriste. Il n'y a plus aucune raison de les soupçonner de ces crimes", a indiqué dans un communiqué le Bureau national d'enquête (NBI). L'attaque survenue en plein jour dans le centre de Turku a été qualifiée de "terroriste" par les autorités, mais le mobile du tueur présumé, qui a délibérément visé des femmes selon la police, demeure inconnu. Si son caractère terroriste était confirmé, ce serait une première dans ce pays nordique. (Belga)

Onze jours après cette attaque en plein jour dans une rue fréquentée, deux hommes se trouvent toujours derrière les barreaux. Le suspect principal est Abderrahman Bouanane, un Marocain de 22 ans qui avait mortellement poignardé deux femmes et blessé huit autres personnes. Il avait été blessé par balle à la cuisse lors de son interpellation. Au total, sept personnes ont été arrêtées dans ce dossier. Samedi, trois personnes avaient déjà été relâchées. "Les [deux] hommes ont été placés en détention provisoire il y a une semaine pour leur éventuelle implication dans le meurtre de deux personnes avec intention terroriste et de huit tentatives de meurtre avec intention terroriste. Il n'y a plus aucune raison de les soupçonner de ces crimes", a indiqué dans un communiqué le Bureau national d'enquête (NBI). L'attaque survenue en plein jour dans le centre de Turku a été qualifiée de "terroriste" par les autorités, mais le mobile du tueur présumé, qui a délibérément visé des femmes selon la police, demeure inconnu. Si son caractère terroriste était confirmé, ce serait une première dans ce pays nordique. (Belga)